2003

10 actions pour mon corps
création en résidence à Mains d'Œuvres, Saint Ouen

 

ce solo n'est ni une représentation de danse, ni une performance
il s’agit d’une présentation d’actions

j'ai eu envie de présenter un corps-sujet dénudé de danse,
dans une impuissance individuelle face au grand casino mondial

dans ce solo, je soumets mon corps à l'ordre du quantifiable
(systèmes de poids et de mesure, d'étiquetage et de surveillance),
à la logique comptable qui prévalent actuellement
dans notre société et je les mène jusqu'à leurs conséquences absurdes

je donne corps à la notion d'espace vital minimum et pourtant,
en le faisant, de fil en aiguille, je dérange la notion de territoire pour le public.
ce dérangement est sensible et ne cherche pas à provoquer,
mais plutôt à partager, à ouvrir sur un autre "être ensemble" possible.

 

"La danse comme en contrebande. Rugueuse et volontiers mal embouchée, Sidonie Rochon réussit avec ces Dix actions pour mon corps une pièce à la fois politique et minimale. […] Un petit inventaire incongru mais très logique qui accompagne une sorte de colère rationnelle et froide, non dépourvue d'ironie à l'encontre du monde tel qu'il est, de la limitation que la société impose au corps, des difficultés à communiquer et du fonctionnement social purement utilitariste."

Philippe Verrièle, La Quinzaine des spectacles, décembre 2003

élucubrations…