1991-1992

les brèves

création en quatre étapes Festival Nouvelles Scènes - Dijon

 

"La curiosité, ce sont les poils hérissés de notre habitude."
Samuel Bekett. Proust

Les éclats intermittents d'un monde qui déjà s'efface, la mémoire de la buée sur la vitre, un homme amnésique le jour, se glisser entre les moments, ouvrir la lumière pour fermer la porte.

Le projet "les brèves" est né l'envie de composer des chorégraphies courtes dont la durée serait déterminée à l'avance. Ce serait un journal de bord contenant des fragments de fiction, des poèmes, des images, une sorte de vagabondage transversal.

 

 

"A l’écart de la consommation chorégraphique et néanmoins institutionnelle, Sidonie Rochon développe sa manière à elle, raffinée et étrange. Ce qui à d’autres peut paraître l’écume des jours, un rien, un effleurement de sens, constitue pour elle l’essentiel d’une matière génératrice d’états plutôt que d’images. Secrète, presque farouche, toujours entre ombre et lumière, la chorégraphe de Gloire en solo va donc son chemin, de brèves en brèves, ces petites pièces courtes et délibérément minimales qui constituent depuis quelques mois son registre de prédilection."

Chantal Aubry, La Croix, mars 1992